vue sur le pain de sucre depuis le corcovado rio bresil clioandco blog voyage

Avant de toucher pieds sur le sol brésilien, je me suis dis que j’allais vraiment passer pour une « gringa », une étrangère ! Mais à ma grande surprise beaucoup de brésiliens m’ont pris pour une locale (bon quand je n’ouvrais pas la bouche, soyons honnête). Parce que le brésil est très cosmopolite et mixé ! Des descendants d’allemands au sud (Gisèle Bündchen… et oui!), des indiens, des descendants d’esclaves africains au nord… le pays possède une multiculturalité importante et c’est très beau à voir !

J’ai donc vraiment voulu jouer le jeu : m’adapter au style de vie du carioca et me fondre dans la masse tous les jours un peu plus… déjà car j’adore m’imprégner du style de vie des pays qui me tiennent à cœur (le brésil est le pays de mon copain) mais aussi pour éviter de me faire trop repérer. Voici donc quelques petits conseils pour vous vous adapter au style local et passer un agréable séjour 🙂

 

CONSEILS : DANS LA RUE

J’ai dit bye bye à mon sac à main. Soit je prenais un tote bag avec le stric minimum, soit je sortais sans sac et je glissais mes indispensables dans mes poches, de préférence fermées ou cachées par un top assez ample. L’esprit tranquille j’ai pu arpenter les rues d’Ipanema et faire mon shopping ! Après je ne me suis jamais sentie en insécurité la journée à Ipanema. Mais, sait-on jamais, il faut toujours faire attention, ce qui est quand même déstabilisant car on a pas forcément l’habitude en France.

J’ai aussi dit bye bye à tous mes bracelets.. et acheté local !

 

 

J’ai évité de trop sortir mon appareil photo dans la rue et je privilégiais les photos avec le téléphone portable. Si je le sortais c’était vers Urca, Santa Teresa – des quartiers plus tranquilles – ou alors à la crique d’Ipanema, un coin tranquille pour prendre jolies photos :

 

 

Je ne me suis pas baladée dans le quartier d’Ipanema (plage aussi) après 22H30. Juste une fois on a longé l’avenue d’Ipanema dans ces eaux-là pour rentrer à pied jusqu’à notre airbnb. On a croisé tous les chiens qui sortaient leurs maîtres 😉

Toutefois, à la plage de Copacabana, vous pouvez facilement traîner jusqu’à minuit avec les marchés, bars et marchands ambulants aux alentours de la plage. Évitez quand même les endroits peu éclairés, et les rues parallèles, on n’est jamais trop prudents. On se déplaçait en uber ou en taxi même pour 5 minutes, le prix est dérisoire.

 

 

CONSEILS : A LA PLAGE

Moins on se fait remarquer, plus on se fond dans la masse, mieux c’est ! On ne sortait pas trop nos téléphone, ou alors oui mais on restait toujours à côté de nos affaires.

On prenait des paréos pour aller à la plage. Déjà c’est plus léger et en plus tous les Brésiliens utilisent le « Kanga ». A la plage, vous aurez l’embarras du choix. Il suffit juste de faire signe aux marchands ambulants. On prenait environ 20 reais en liquide pour la plage. Cela suffisait pour acheter à boire et à manger.

Aussi, mieux vaut se baigner sur Ipanema que Copacabana (l’eau est très sale). L’endroit où j’adorais aller me baigner était la petite crique (juste après le poste de secours 7), à côté de la Pedra do Arpoador où tout le monde se réuni en fin de journée pour admirer le coucher de soleil.

 

 

CONSEIL : POUR LES VISITES, NOTAMMENT DU CHRIST REDEMPTEUR

Pour monter jusqu’au Christ Rédempteur je vous conseille fortement de vous y rendre soit avec les vans privés soit avec le train qui se prend au pied de l’attraction (on a pris un Uber le matin et on a mis environ 45 min avec la circulation). La randonnée à pied ou en Uber concernant la première partie est à exclure. Vous passez près de 3 favelas regroupant 4 millions d’habitants. Il y a des vols depuis ces dernières années…

Retrouvez mon expérience et mes photos du Corcovado, mais juste avant voici un petit aperçu de Rio depuis le pain de sucre « Pão de Açúcar ».

 

 

No Comments Yet

Laisser un commentaire

leo. mattis justo lectus quis, libero