Pourquoi Blogger, c’est long ?

Aujourd’hui, j’espère pouvoir répondre à vos questions et interrogations à propos du blogging. Souvent, quand je dis à mon entourage que je suis occupée c’est parce que je suis en pleine rédaction d’article et que je dois le sortir assez rapidement. Et oui, blogger ce n’est pas de tout repos !


Pourquoi écrire cet article ?

J’ai eu envie d’écrire cet article car je pense que beaucoup de personnes sous-estiment la notion de blogging et pensent que les articles apparaissent à coups de baguette magique comme la robe de Cendrillon. Or ce n’est pas le cas, car au-delà de l’écriture (qui prend déjà du temps ! ), il y a énormément de paramètres à prendre en compte et beaucoup de choses à régler sur un blog.

Je pense que l’article peut être également intéressant pour tous ceux qui aimeraient se lancer dans le blogging. Vous pourrez avoir ainsi un aperçu du travail que cela demande.

 

En quoi est-ce long de blogger ?

Blogger, oui c’est long, voire très long. Mais pourquoi ? A mon avis, blogger est long sur deux points :

  • Le blogging c’est un travail dans le temps. J’ai souvent arrêté de blogger pour des raisons extérieures. Ce n’était pas de petites raisons, mais quelle que soit la raison, il faut quand même continuer, essayer d’être régulier et se fixer un objectif par semaine. Pour l’instant je publie 2 articles par semaine et même si mon blog n’est pas connu, je suis fière de moi !  😉
  • Le blogging demande d’écrire, vous l’aurez compris. Cet article concernera donc ce point :  je vais enfin vous expliquer pourquoi sortir un article c’est long et fastidieux ! Ce n’est que mon point de vue mais je pense que d’autres bloggers se reconnaitront dans ce travail qui n’est pas sans peine.

 

 

On prend un exemple ?

Pour bien comprendre, je vais prendre comme exemple la rédaction d’un article sur un joli petit café Parisien dans lequel j’ai été et qui m’a beaucoup plu. J’ai envie d’écrire dessus pour vous donner envie d’aller y faire un tour. Alors comment ça marche et pourquoi c’est long ?

 

1. La rédaction de l’article 

Elle va s’accompagner le plus souvent de recherches en amont, pour venir étayer le sujet sur lequel on écrit. Outre la description de l’endroit, les services proposés, les mets, notre avis, il peut être nécessaire d’effectuer des recherches sur le café : depuis quand est-il ouvert ? Qui est le propriétaire ? Quel concept a-t-il voulu mettre en avant ? Quelles valeurs ? Bref, toutes les questions qui vous viennent à l’esprit pour pouvoir écrire votre article comme vous l’entendez !

Donc on va  bien sûr aller fouiller sur le site internet du café, le facebook, l’instagram et autres s’il est 2.0. Le must ? Aller parler directement au patron pour lui poser nos questions !

Il faut aussi savoir que la rédaction, ne se fait pas en une fois. Ce qui est long c’est de se relire encore et encore et changer des phrases, des placements de texte, car on n’est pas satisfait à 100%. Aussi, il y a la correction des coquilles et des fautes d’orthographe. Plus on passe de temps à tout relire, moins on voit les fautes. Le mieux est d’aller relire l’article quand on l’a publié, comme cela on peut voir s’il reste des fautes et aller vite les corriger. Une personne extérieure peut également être une aide précieuse avec une relecture en amont de la publication !

 

2. Le choix des visuels

Le choix des visuels est assez long. Deux principales options s’offrent à vous :

  • Vous avez pris les photos vous-même et vous avez tout ce qu’il vous faut. C’est parfait, il ne manque plus qu’a les retoucher si vous souhaitez des photos plus jolies.
  • Vous n’avez pas de visuels ou alors vous souhaitez d’autres photos. Il est temps d’envoyer un mail au café afin de lui demander des visuels et/ou d’aller chercher les visuels sur le site, les réseaux sociaux. Ps : n’oubliez pas de demander l’accord du café, c’est mieux !

La partie des visuels est donc longue photographiquement parlant, car il faut soit demander les visuels et attendre la réponse, aller les chercher, les photographier (et les retoucher si vous êtes maniaques des photos encore plus jolies quand elles sont retouchées).

 

3. Le Layout (la disposition, mise en page, agencement…)

Cette étape est extrêmement longue, d’autant plus que à chaque fois que l’on a touché un paramètre on doit aller pré-visualiser sur le site la mise en page. C’est un peu match de tennis. Avec nos 2 fenêtres internet ouvertes, on va cliquer sur l’une et l’autre au fur et à mesure pour changer l’article puis le visualiser afin d’atteindre la mise en page souhaitée. Bref, chez moi c’est long car j’apporte une grande importance au visuel !

Aussi, on n’oublie pas de justifier ! Sur beaucoup de blog, je fais le même constat : les textes ne sont pas justifiés et je n’ai qu’un seul mot à dire : c’est moche (et c’est dommage ! ).

Pour aller plus loin sur le layout, il y a aussi le blog entier à considérer. Aujourd’hui, j’ai envie d’améliorer beaucoup de chose au niveau visuel, mais je n’y arrive pas forcément et j’y passe des heures. La solution ? Payer un professionnel pour nous faire un super design ( ce sera pour quand j’aurai des sous 😉 ) ou coder !

 

4. Le référencent pour l’article

Il est également nécessaire de référencer l’article sur internet ce qui signifie trouver un titre et une description accrocheurs. Ca demande de la gymnastique, mais je finirai par y arriver 😉

 

5. Les soucis techniques

Outre tout cela, on a bien sûr les soucis techniques ( et à l’heure où j’écris cet article, j’en ai  un car wordpress ne veut pas me mettre un titre dans la taille de police souhaitée… bref ! ). Il y a aussi les bugs du PC. Mon PC n’est pas une machine de guerre, et il peut ramer, crasher surtout quand on a plusieurs fenêtres ouvertes et des logiciels qui tournent en arrière plan. Bref le rêve. On attend et donc c’est loooong !

Notre blog peut bugguer aussi. Il m’est arrivée de toucher certains paramètres et de me retrouver avec des erreurs 500 et 404… et là il faut chercher, fouiller, mettre les mains dans le cambouis, surtout si on n’y connait rien en codage et en informatique.

 

.
Le mot de la fin

Surtout, si vous voulez blogger, n’oubliez pas que chaque blog est unique, tout comme la plateforme utilisée ! Chacun à son propre style rédactionnel et visuel.

Un conseil : n’essayez pas de comparer votre blog à celui du voisin (même si on peut s’en inspirer). Essayez plutôt de vous pencher sur votre identité et développez-là. Pour ma part :

  • mon identité stylistique est courte, pour ne pas faire décrocher le lecteur.
  • mon identité visuelle essaie d’être épurée, lumineuse, colorée, fun et surtout de ne jamais dépasser 10 photos par article.

 

Prêts pour le blogging ? 😉 Et pour les bloggers, vous avez d’autres idées de « pourquoi c’est long ? » ?

 

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

  Souscrire aux commentaires  
Me notifier des