Safari en Tanzanie : infos pratiques, prix et itinéraire

Si vous envisagez un safari en Tanzanie, préparez-vous à vivre des moments inoubliables et des rencontres fascinantes avec la faune africaine. C’est un voyage exceptionnel qui se prépare selon vos envies et votre budget ! Retrouvez quelques conseils ainsi que mon itinéraire de safari dans cet article.
.
Info pratiques pour un safari en Tanzanie : Quand faire un safari ? Quel budget ? Avec qui partir ? Comment s’habiller pour un safari ?
Retour sur notre itinéraire : activités, lodges et parcs nationaux visités.
Voir ma story à la une Instagram sur notre safari en Tanzanie
.
.
.

INFO PRATIQUE POUR UN SAFARI EN TANZANIE

POURQUOI CHOISIR LA TANZANIE ?

C’est une question à se poser. Pourquoi la Tanzanie et pas le Kenya, le Botswana ou encore la Namibie qui commence à avoir le vent en poupe ? Le choix du pays dépend surtout de ce que vous souhaitez découvrir en terme de faune, de paysage et de culture. La Tanzanie est une terre d’accueil, les habitants sont réputés pour leur gentillesse. C’est aussi la terre des grands fauves et des Masaïs. Les paysages sont variés entre lacs, montagnes, déserts, savane, et plaines à perte de vue. 

Les Masais vivent notamment au Kenya et en Tanzanie. On les reconnait grâce à leur tunique souvent rouge et leur cheveux tressés. Ce sont des guerriers qui possèdent de grands troupeaux. Plus un Masai à de bêtes, plus il est considéré comme riche. Le bétail sert de nourriture mais également de monnaie d’échange. Ayant du mal à sauvegarder leurs coutumes et mode de vie, ils profitent aujourd’hui du tourisme notamment à travers la vente d’objets d’artisanat, les spectacles de danse ou encore avec l’accueil de camps dans leur village.

.

.
.

QUAND FAIRE UN SAFARI ?

Il existe 4 saisons plus ou moins propices :
.
  1. La saison sèche de juin à octobre : c’est la saison la plus agréable puisque l’on peut observer facilement les animaux. Les températures sont douces et il ne pleut pratiquement pas. Cette saison marque notamment la grande traversée de la rivière Mara (surtout en juillet) ! C’est la saison que l’on a choisi puisque l’on est parti faire le safari fin septembre.
  2. En novembre, c’est l’été ! Les températures augmentent et les averses sont plus fréquentes (comme les moustiques 😉). Cela reste toutefois un bon mois pour observer les animaux, avec de belles couleurs à la clé.
  3. La saison chaude de décembre à février : le pic de chaleur est à son apogée. C’est l’idéal si vous souhaitez observer la grande migration des gnous et zèbres. Dans la région de Ndutu, entre janvier et mars, les herbivores mettent bas.
  4. De juillet à août, c’est la haute-saison. Vous risquez de croiser beaucoup de monde et les prix sont plus chers.

De mars à mai, c’est la saison des pluies. Ce n’est pas l’idéal pour un safari bien que les paysages soient plus luxuriants, moins secs. Toutefois, il y a moins de touristes et les prix sont plus bas. Gardez quand même en tête que certains parcs nationaux peuvent être fermés à cause des conditions climatiques.

.

AVEC QUI PARTIR ?

L’organisation d’un safari est assez complexe. Beaucoup plus complexe que partir, par exemple, en Europe. Je vous conseille soit :
1. de dénicher une agence ou guide de voyage local (beaucoup font leur publicité sur les réseaux sociaux)
2. de passer par une agence de voyage dans votre pays, qui travaille avec une agence de voyage locale spécialiste des safaris.

Je vous conseille d’effectuer votre safari avec un guide car ils connaissent par coeur le terrain. Ils sont en communication permanente les uns avec les autres et peuvent s’avertir lorsqu’il y a un animal particulier ou une scène à admirer !

 


De notre côté,  Sébastien est passé par l’agence de voyage Tourisme Pour Tous (TPT) sur Genève pour organiser le safari. Ils ont plusieurs bureau à travers la Suisse. TPT collabore avec Hors Pistes en Tanzanie.


:

QUEL BUDGET ? QUEL POURBOIRE POUR LA FIN ? 

Avec l’agence de voyage, vous pourrez définir le budget de votre safari en fonction de la période à laquelle vous partez, du nombre de jours, d’un voyage en groupe ou non mais aussi des hébergements, du circuit, etc.
Comme c’était une surprise pour mon anniversaire, je ne pourrai vous dire le budget exact. Je sais juste que pour 7 jours et selon notre circuit privé et les hébergements choisis, le prix du voyage s’élevait à plus de 10 000 francs tout compris (avec les vols). Nous avons laissé à notre guide environ 150/200 francs de pourboire d’après mes souvenirs.
.
.
.
.

COMMENT S’HABILLER POUR UN SAFARI ?

Je vous invite à consulter mon article dédié 🙂.
.

.

.
.

COMMENT EST LA NOURRITURE EN TANZANIE DANS LES LODGES ?

Je dois dire que je m’attendais à davantage de nourriture typique mais cela reste très orienté européen. On a souvent le même type de plat dans les lodges.
Le midi, les lodges nous fournissent un pique-nique (oeuf, samosa, riz, poulet, kiri, jus de fruit, banane…).
Pour le soir, le plat principal compose souvent avec de la viande, du riz et quelques légumes.
Que mange t-on au petit déjeuner ? On a les fameux pancakes (les crêpes), mais également le petit déjeuner anglais par excellence et d’autre choix dépendant des lodges. 
.

.

.
.
.

LA TANZANIE : OBJECTIF 0 plastique

Depuis 2019, les sacs plastiques à usage unique sont bannis de la Tanzanie. Si vous arrivez en Tanzanie avec des sacs en plastique dans vos bagages, vous pouvez être amendable. Les « zip-lock » dans lequel vous mettez vos liquides quand vous passez la sécurité de l’aéroport sont également interdits.
.
.
.
.
.

RETOUR SUR NOTRE ITINÉRAIRE : ACTIVITÉS, LODGES ET PARCS NATIONAUX VISITÉS

Pour une lecture plus fluide, je relaterai notre circuit de façon chronologique avec les points d’intérêts. Notre circuit à duré 7 jours. Ainsi, vous pouvez vous imprégnez de l’atmosphère tanzanienne et vous inspirer pour votre futur safari 😉. 

 

JOUR J – NOTRE ARRIVEE À L’AÉROPORT DE KILIMANDJARO EN DÉBUT DE SOIRÉE

Un représentant local de l’agence Hors Piste nous a mené à notre premier hôtel, Moyoni Airport Lodge, point de départ de notre safari. Le Moyoni Airport Lodge offre une vue sur le Kilimanjaro​ par beau temps et sur le Mont Meru. Il compose avec 12 chambres. Il y a aussi un jacuzzi, une piscine et un billard ! C’est un lodge très confortable dans lequel on a très bien mangé. 

.

.
.

JOUR 1 – DÉPART POUR LE VILLAGE DE MTO WA MBU ET LE LAC NATRON 

Après avoir pris un bon petit déjeuner, nous avons fait connaissance avec notre super guide local francophone, MK ! Puis nous avons pris la route direction le village de Mto Wa Mbu (3h de temps). Mto Wa Mbu est un village touristique réputé pour son artisanat et son marché de produits locaux. Le village est également l’une des portes d’entrée vers les parcs nationaux les plus symboliques : la zone de conservation de Ngorongoro et le parc national du lac Manyara.

 

Arrivés à Mto Wa Mbu, MK nous a laissé entre les mains d’une personne pour une visite guidée. Au programme :

  • Visite de la bananeraie avec la découverte de la banane rouge
  • Dégustation de la bière de banane fermentée

 

  • Dégustation de spécialités locales dans un restaurant en plein air
    .

 

  • Visite d’atelier de peinture et sculpture sur bois et balade en Tuk Tuk

 

Ce fut une belle expérience riche en découverte ! On a d’ailleurs acheté 2 peintures et une paire de couvert pour salade en bois dans les ateliers visités. Il faut bien négocier aussi, vous pouvez descendre jusqu’à 40% du prix voire plus. Pour les peintures et objets, ils se ressemblent beaucoup où que vous alliez, je pense que les artisans s’inspirent les uns des autres..

On a ensuite repris la route pour une destination surprise (le lac Natron). Destination que j’ai commencé à deviner au fur et à mesure où l’on s’éloignait des panneaux indiquant les parcs nationaux et à mesure que l’on s’enfonçait dans des immenses paysages désertiques et rocailleux ! Tout au long de la route (2h45 de route) on a également pu apercevoir quelques villages Masaïs avec leurs troupeaux.
.

.
.

En fin de journée, nous sommes arrivés en territoire Maasaï au joli Natron River Camp situé en face du Mont Lengaï, la montagne sacrée des Maasaïs ! Le Natron River Camp est composé de 9 tentes et d’une petite piscine. J’ai beaucoup aimé ce lodge au coeur de la nature, situé au bout du monde. Reposant et ressourçant !

 

 

JOUR 2 – ACTIVITÉS AUTOUR DU LAC NATRON

Le lac Natron reste ma partie favorite du séjour, rêvant de voir le lac Natron depuis que j’avais vu un reportage à la télé. Avec ce circuit, on sort des sentiers battus ! Le lac Natron est un joyau de la nature, il reste l’un des lacs les plus particuliers au monde.

C’est le paradis des flamants roses qui viennent s’y reproduire, protégés des prédateurs. Ils se nourrissent aussi d’une algue bleue aux pigments rouges à laquelle ils doivent leur jolie teinte ! Seuls ces oiseaux peuvent entrer dans le lac. Composé principalement de soude, de sel et de micro-organisme, le lac Natron est hostile à la vie ! N’espérez pas vous y baigner car il atteint 60° et a un PH à 10.5 🙃.

 

 

Au programme :

  • On a marché là où les eaux du lac s’étendent habituellement et admiré les flamants roses avec notre guide Masaï local. Environ 2,5 millions de flamants nains s’y reproduisent 
  • Une petite randonnée le long de la rivière Engare Sero jusqu’aux chutes dans lesquelles se baigner
  • Repos à notre lodge
  • Sachez qu’il est aussi possible de randonner sur le Mont Lengaï

:

 

JOUR 3 – DÉPART POUR LE SERENGETI

.

Le parc national du Serengeti est l’un des parcs les plus emblématique du pays. Le nom tiré du massaï signifie « plaines sans fin ». Il s’étend sur environ 15 000 Km2. Les paysages sont très variés : savane au sud, parties boisées et vallonées à l’ouest, colline et rochers (kopje) à l’est et savane arbustive au nord.

 

QUELS ANIMAUX ADMIRER ? 

Vous pourrez notamment y admirer des félins (lions, guépards, léopards), girafes, éléphants, buffles, hyènes, zèbres, antilopes, crocodiles. Des hippopotames aussi, qui sont souvent à l’école comme nous a dit notre guide 😄.  Ils sont tous ensemble la journée et repartent en solitaire à la tombée de la nuit pour trouver de la nourriture.

:
:

On croise des gnous par milliers et des zèbres, qui sont toujours ensemble. Ils s’entraident 😁. Les zèbres ont une excellente mémoire pour retrouver leur chemin et l’eau, donc les gnous les suivent ! Les gnous ont, quant à eux, un excellent odorat et sont utiles aux zebres si les prédateurs approchent. J’ai eu un gros coup de coeur pour les gnous, ils sont vraiment bien dessinés au niveau du visage et expressifs !

 

 

NOTRE LOGEMENT

 

 

On a dormi au Serengeti Wildlands Camps, un éco-camp composé de 14 grandes tentes semi luxe. Ce campement est mobile et se déplace selon les saisons soit au Serengeti soit à Ndutu. A la tombée de la nuit, on est raccompagné dans notre tente et on est équipé d’un talkie-walkie si jamais on a un souci. On ne peut sortir car les animaux rodent.  On a donc dormi au plus près de la nature en entendant le cri des hyènes, buffles et oiseaux à la fin de la journée. Mais également en les entendant se balader pendant la nuit. Ce fut une expérience incroyable !

 

 

 

JOUR 4 – ON QUITTE LE SERENGETI POUR LES PLAINES DU NDUTU

On quitte le Serengeti pour les plaines du Ndutu, traversant un paysage sec pour arriver dans une forêt d’acacia dans laquelle on a croisé beaucoup de girafes pour mon plus grand bonheur !
 

QUELS ANIMAUX ADMIRER ? 

On y admire une grande variété d’animaux selon la saison et surtout pendant la saison chaude car les herbivores mettent bas. 

 


NOTRE LOGEMENT

On a logé au joli Ndutu safari Lodge dans un bungalow, situé face au lac Ndutu. Le lodge fait face aux plaines du Ndutu et offre ainsi un véritable spectacle pour les yeux. On peut prendre l’apéro près du feu de camp tout en admirant le coucher du soleil, c’est vraiment très agréable. La nourriture qu’on a emporté le lendemain en pique nique était plus variée et la meilleure du séjour !

 

 

 

JOUR 5 – DÉPART POUR LA ZONE DE CONSERVATION DE NGORONGORO 

.

Nous ne sommes plus dans un parc national mais dans une zone de conservation qui s’étend sur 8 300 m2. On parle le plus souvent du cratère du Ngorongoro, mais il s’agit en fait d’une caldera, une très large dépression circulaire souvent à fond plat résultant d’une éruption volcanique. On a pris quelques bouffées d’air frais car on est monté en altitude, avant de redescendre dans la caldera. La vue depuis le haut de la caldera est magnifique, on a vraiment une impression d’ensemble sur l’étendue de cette zone. Le diamètre intérieur fait plus de 20 km.

 

QUELS ANIMAUX ADMIRER ?

Toujours une belle multitudes d’animaux, mais c’est ici que nous avons pu voir le rhinocéroce noir de loin et même un serval !

 

.

 

NOTRE HÔTEL

On a ensuite quitté la zone de conservation pour le Ngorongoro Forest Tented Lodge, qui se situe tout près de la ville de Karatu. Nous n’avons pas dormi sur les hauteurs de la zone de conservation mais d’après ce que j’ai vu, cela peut être une belle expérience !

.
,

JOUR 6 – DÉPART POUR LE PARC NATIONAL DE TARANGIRE

 

Le parc de Tarangire s’étend sur 2 600 km2 et est notamment connu pour ses concentrations d’animaux entre juillet et janvier, ses baobabs et éléphants. Durant la saison sèche, beaucoup d’animaux viennent dans ce parc car le tarissement des sources d’eau les attire vers la rivière Tarangire.

.
.QUELS ANIMAUX ADMIRER ?

C’est l’un des parcs où l’on est assuré de voir des éléphants (mais on en a vu partout finalement). On a pu assister à un spectacle impressionnant : voir des marabous décortiquer une carcasse. Autrement, vous pouvez admirer les espèces habituelles mais aussi d’autres plus rares comme le gerenuk, le petit koudou, l’élan, le grand koudou.

 

 

NOTRE HÔTEL

Clap de fin sur ce magnifique safari en rejoignant le Moivaro Coffee Plantation Lodge à 7km d’Arusha, proche de l’aéroport. L’hôtel, très luxe, offre une vue magnifique sur le Mont Meru par temps clair. Le soir, l’hôtel propose un excellent buffet à volonté. 

 

 

 

VERDICT ?

C’est un magnifique voyage que je vous conseille si vous êtes amoureux des beaux paysages et des animaux ! Choisissez bien votre itinéraire car selon vos choix, l’expérience sera différente. Le safari c’est également beaucoup de route (sauf si vous choisissez les liaisons par avion) et de fatigue. Vous souhaitez partir en safari avec de jeunes enfants ? Mieux vaut attendre qu’ils aient au moins 7 ans.

Je n’ai pas choisi le circuit ni même les hôtels comme c’était une magnifique surprise de la part de mon copain pour mon anniversaire 🙂. Je lui avais juste dit que je ne souhaitais pas faire de grandes randonnées. On a juste fait de jolies marches à Natron et parcouru beaucoup, beaucoup de kilomètres en 4×4 😄. Avec le recul, j’aurai adoré faire le parc national du Kilimandjaro qui se parcourt à pied pendant une journée ou plusieurs jours !

 


Vous souhaitez faire un safari ou vous en avez fait un ? N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires ou donner votre retour sur ce magnifique voyage !


 

 

1 Comment

Commentaire

Your email address will not be published.