Secret défense : le COVID-19 en Suisse 🤫

A travers cet article, j’avais envie de vous en dire un peu plus sur la façon dont la Suisse gère la crise sanitaire liée au coronavirus.

A mon grand regret, les médias français n’en parlent pas, préférant s’intéresser à d’autres voisins européens. Si vous avez envie d’en savoir un peu plus sur les initiatives prises par la Confédération helvétique, alors cet article est fait pour vous 😉

 

 

LA SUISSE POUR LES NULS : COMPRENDRE LES DÉCISIONS DU PAYS

Pour comprendre la gestion de la crise par la Suisse, il est important de comprendre la gestion politique et administrative du pays (je vous donne un schéma très simplifié, sans entrer dans les détails 😉). Si vous souhaitez plus d’information, c’est par ici ! 

Le pays compte 26 cantons et 4 régions linguistiques. Chaque canton est autonome et prend ses propres décisions, sans l’aval du Conseil Fédéral.

Qui est le Conseil Fédéral ? Pour simplifier, le Conseil Fédéral est l’égal du Gouvernement français. Il est composé de 7 conseillers fédéraux élus tous les 4 ans, dont le Président, élu chaque année. Aujourd’hui, la Présidente s’appelle Simonetta Sommaruga. Elle est suisse allemande.

Comme tous les pays européens, la Suisse n’échappe pas au Coronavirus. Bien au contraire !

 

Chiffres à date, jeudi 02 avril
Les derniers chiffres de l’Office Fédéral de la Santé Publique communiqués font état de plus de 18 000 cas testés positifs et 432 décès.

 

Déjà, plusieurs cantons dont le Tessin touchent l’Italie. Ensuite, la Suisse est entourée de 5 pays : l’Allemagne, l’Autriche, la France, L’Italie et le Liechtenstein.

 

Il y a donc un nombre important de frontaliers qui travaillent en Suisse 💼.
Au total, 325 000 travailleurs frontaliers;
D’ailleurs, selon le rapport de l’Office Fédéral de la Statistique, les frontaliers français étaient en 2018, plus de 170 000 à travailler en Suisse. En 2020, ils sont 180 311 ! Quant aux frontaliers italiens, ils sont 75 0000.

 

 

CORONAVIRUS EN SUISSE : LES MESURES ECONOMIQUES

En matière de préservation des entreprises et des emplois, la Suisse prend aussi des mesures. Voici quelques-unes d’entre elles :

👉 Chômage partiel : les entreprises impactées peuvent comme en France recourir au chômage partiel

👉 Enveloppe de plus de 40 milliards de francs : une enveloppe a été débloquée afin de venir en aide aux entreprises. Rappelons que les comptes de la Suisse ont un excédent de de 3,1 milliards de francs sur l’exercice 2019. En parallèle, les cantons débloquent plusieurs millions de francs pour venir également en aide aux entreprises.

👉 Des prêts sont débloqués. Les entreprises pourront obtenir auprès des banques des crédits. Elles peuvent demander auprès de leur banque des crédits à hauteur de 10% maximum de leur chiffre d’affaires annuel et jusqu’à un plafond de 20 millions de francs.

 

 

CORONAVIRUS  EN SUISSE : LES MESURES PRISES

Comme les cantons sont autonomes, certains avaient déjà commencé à prendre des mesures.
Par exemple, le canton du Tessin avait ordonné la fermeture des commerces non essentiels à la vie du pays.

À la vue de l’ampleur de la crise sanitaire, le Conseil Fédéral a pris la parole pour décréter l’Etat de nécessite. Il peut désormais prendre des mesures sans consulter les cantons en amont.

 

📚 🤓 Si vous apprenez l’allemand, l’italien, regarder les replays des conférences de presse de la Confédération helvétique peut être une bonne idée ! La suisse comptant 4 régions linguistiques, le Conseil Fédéral s’exprime en plusieurs langues (Allemand, Français, Italien et Romanche).

Pour les curieux, c’est par ici !

 

Quelles sont donc les mesures prises par la Suisse depuis le début de l’épidémie ?

👉 Restaurants, bars, commerces non essentiels, écoles et lieux de loisirs et de divertissement sont fermés jusqu’au 19 avril au moins

👉 Les contrôles aux frontières sont rétablis (seuls les citoyens suisses, les détenteurs d’un titre de séjour suisse, les personnes ayant un motif professionnel d’entrée en Suisse ou se trouvant dans une situation d’absolue nécessité peuvent y entrer).
Je n’ai ni la nationalité, ni de travail en Suisse. Cela veut donc dire que si je sors du pays, je ne peux plus y entrer !  Et ce, malgré le fait que nous ayons un domicile et que mon copain soit suisse 😉

👉 Jusqu’à 8000 militaires sont mis au service du système de santé, de la logistique et de la sécurité jusqu’à fin juin. Du jamais vu depuis la seconde guerre mondiale !

👉 Les transports sont réduits et les gares européennes non desservies. Aussi pour les bus, on doit monter par l’arrière et nous devons acheter notre billet en ligne.

👉Les rassemblements ne doivent pas être supérieur à 5 personnes sous peine d’amende (100 francs)

👉Une distance de 2 mètres doit être respectée sous peine d’amende également

 

👉 🧐 J’en viens à la question que tout le monde se pose. Sommes-nous confinés ?

 

 

CORONAVIRUS : LA DISCIPLINE SUISSE

Nous ne sommes pas confinés ! 😉 Toutefois le Conseil Fédéral recommande de rester à la maison !

Selon le discours d’Alain Berset, Conseiller fédéral et Chef du Département fédéral de l’intérieur, le Gouvernement ne doit pas décider du comportement des citoyens et appelle chacun à se responsabiliser afin de vaincre ensemble ce virus.

Si vous voulez en savoir plus, voici un article intéressant du journal Le Temps.

 

Ça vous dirait de tester vos connaissances sur la Suisse ?
Voici un quiz qui teste vos connaissances sur le Conseil Fédéral. Je vous invite à le faire, le test est très sympa ! 👇

TESTEZ VOS CONNAISSANCES SUR LA SUISSE

 

 

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.