Mes 2 jours à Barra Grande, au sud de Salvador de Bahia

Please select a featured image for your post

Dans la région du Nordeste, l’une des plus sauvages et chaleureuses du Brésil, on est transportés par les cultures africaines et indiennes ! Les manifestations culturelles, religieuses sont nombreuses et les plages sont parmi les plus belles du pays.

Après avoir visité Salvador, on a passé 2 jours à Barra Grande, village situé sur la péninsule de Maraú, l’une des plus exotique du littoral brésilien, dans la baie de Camamu. Retour sur notre itinéraire parmi des kilomètres de plages paradisiaques !

 

 

Jour 1

Après quelques heures de voyage depuis Salvador de Bahia, on arrive dans un endroit paradisiaque : le village de Barra Grande ! C’est le point de départ pour découvrir la magnifique péninsule de Maraú couverte par des kilomètres de plages paradisiaques (à la température idéale), mangroves, lagons, piscines naturelles et nombreuses îles environnantes. Le coin est juste splendide et vaut clairement le coup d’oeil !

On y a passé 2 jours car on avait déjà booké des tickets d’avion avec Gol pour monter dans l’État du Ceará à Jericoacora, mais autant vous dire que j’aurais aimé y rester beaucoup plus ! 

 

Le village de Barra Grande

Le village de Barra Grande est reposant. Chemins de sable, petites bâtisses, enfants qui jouent dans la rue et végétation luxuriante. Il y règne un climat de tranquillité absolue. D’ailleurs, très peu de voitures circulent dans cet ancien village de pêcheurs.   


 


 

Notre logement pour cette fois ? Une jolie auberge de jeunesse : Ganga Zumba, pour seulement 20 euros par nuit avec petit-déjeuner compris (chambre double avec balcon et salle de bain). L’auberge est idéalement située car tout proche de la place du village et du petit port dans lequel les bateaux accostent quand on vient de Salvador ou d’autres îles. La personne en charge de l’accueil nous a indiqué un restaurant super sympa et typique : A Tapera. On a mangé une moqueca. Excellente ! La meilleure que j’ai mangée au Brésil.

Restaurant A Tapeira Barra Grande Brésil Etat de Bahia

Côté cuisine, la nourriture de Bahia est ma préférée avec celle de l’Etat de Minas Gerais. On mange très bien dans l’Etat de Bahia ! Sa réputation est internationale, tout comme l’un de ses plats principaux : la moqueca. C’est un genre de pot au feu à base d’huile de palme dans lequel sont marinés tomates, coriandre, oignons, citrons, lait de coco. Elle est servie soit avec du poisson, du homard, des crevettes, du poulpe…

Pour les gourmands, vous pouvez trouver dans la rue et dans les restaurants des acarajés. Ce sont des beignets de farine de haricot garnis de crevettes, petite salade et de vatapá (une purée faite avec de la mie de pain comprenant crevettes, lait de coco, gingembre noix de cajou, épices…). C’est vraiment délicieux !

A savoir : le dendé (huile de palme) intervient dans la composition de presque tous les plats. Le Brésil produit localement son huile de palme et ne rentre pas dans la polémique mondiale. 

 

Pour terminer la journée, direction la plage des Três Coqueiros. Elle est pratiquement déserte, seule 1 ou 2 jolies barracas sont installées (bar de plages). 

plage Três Coqueiros

plage Três Coqueiros

 

Jour 2

Le jour de la grande aventure ! On a parcouru la presqu’île en quad toute la journée (de 9h à 18h) pour seulement 100 reais soit 25 euros ! C’est très facile de s’en procurer un. Il suffit juste de se balader dans le village et de se laisser alpaguer par les personnes en relation avec les loueurs de quad ! Aucun permis demandé, juste un peu de patience pour la prise en main si c’est la première fois que vous en faites ! 

C’est ainsi qu’on s’est retrouvé à vadrouiller sur les routes en terre, pleines de boue. On a joué à Mario Kart et j’ai trouvé ça fantastique ! Chouette expérience comme on était libre de faire notre route comme on voulait, sans guide.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Taipus de Fora

On est arrivés à une première plage, considérée comme l’une des plus belles plages du Brésil : Taipu de Fora. 7 kilomètres de plage bordés par des cocotiers géants, récifs coralliens et sable blanc. Et ce n’est pas tout ! Des piscines naturelles se forment à marrée basse entre les récifs de corail. On a parcouru la plage et bu une « agua de coco », comme à Paraty (Etat de Rio) ! Au Brésil, les noix de coco c’est monnaie courante ! ( A prononcer « cocou » et non « coco » qui signifie caca 😉 ).

La plage est située au sud de Barra Grande, dans la région des Taipus. Ce mot d’origine indienne désigne les collines arrondies qui caractérisent cet endroit encore sauvage. 


 

On reprend la route un peu au hasard et on décide de se diriger vers 2 attractions aux alentours : la Lagoa Azul et celle de Cassange. « Lagoa » signifiant « lac/lagon » en portugais.  La route pour s’y rendre est juste sublime. On passe sur des petits chemins en terre à travers une nature luxuriante dont la forêt des bromélias géantes et on roule toujours sur des trous, mais en plus, des noix de coco écrasées viennent s’ajouter à ce joli parcours ! 

 

En chemin, on s’est arrêtés sur la plage de Panelas (partie nord, avant la Lagoa Azul). C’est celle que j’ai préférée pour son côté désinvolte et totalement sauvage. D’ailleurs, la marée nous a bien surpris et toutes nos affaires ont failli repartir avec l’océan ! 

 

 

La Lagoa Azul et la Lagoa de Cassange

Idéales pour se relaxer après un bain de mer. Mettre les pieds dans la Lagoa Azul, aux reflets bleutés, peut être assez déroutant car on s’enfonce sur un sol mou, très légèrement visqueux. La lagune se situe au pied du phare de Morro qui est le point le plus haut de la péninsule. Par temps clair, on peut apercevoir une grande partie des plages !

La Lagoa de Cassange est propice aux sports nautiques. Elle se trouve tout près de la plage portant le même nom. Cette plage se différence des autres par du sable plus mou.

 

Taipus de Dentros

Plus tard dans la journée, direction la partie ouest de l’île pour apprécier une moqueca aux crevettes sur la plage à Taipus de Dentros. Ce petit village de pêcheur est situé face aux eaux calmes de la baie de Camamu. L’endroit est très relaxant comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous.

 

 

 

Verdict ?

 

De tout ce que j’ai pu voir et faire au Brésil, Barra Grande reste mon excursion préférée ! J’ai adoré le côté authentique du village, les étendues de plages sauvages et le fait que la péninsule soit encore préservée d’un tourisme trop important. L’excursion en quad est clairement à faire pour profiter au maximum de ce paysage encore vierge.  Si vous décidez d’y séjourner plus longtemps, d’autres activités s’offrent à vous dont la visite des îles environnantes.  

 

Depuis Salvador, c’est une étape en 3 temps.

Il faut prendre le ferry boat à la gare maritime São Joaquim, direction Itaparica. Il y en a toutes les heures et le prix du billet est de 5 reais par personne. (prendre le bateau avant 10h pour pouvoir arriver à Barra Grande dans la même journée).

Une fois debarqué, vous arrivez à une petite gare routière pour prendre le bus. Deux compagnies de bus se rendent à Camamu (Águia Branca et Cidade Sol. Les bus attendent les passagers du bateau avant de partir. Il y a des bus toutes les heures également.) Temps de trajet : 4h environ (Des marchants ambulants montent a chaque arrêt dans le bus, au cas où vous auriez un petit creux ou soif ! ). Le prix du billet de bus est de 41 reais par personne.

Arrivé dans la ville de Camamu, il faut reprendre le bateau pour arriver à Barra Grande. Navette rapide pour environ 50 reais par personne qui dure entre 30 et 45 minutes. (Camamu Adventure ou une autre compagnie). Les personnes se positionnent juste à la descente du bus. Vous ne pouvez pas les manquer ! ;). L’alternative : un plus gros bateau qui met 1h30, moins cher.

 

Attention ! Si vous prenez les billets en ligne, n’oubliez pas de les changer pour des tickets papiers à la gare routière auprès de l’opérateur. (les billets en ligne sont un peu plus cher mais au moins votre place est assurée).

 

  • Boire un jus de fruit frais mixé chez Villa café en choississant des fruits spécifiques à l’Etat de Bahia
  • Manger un açai gelado dans le centre du village
  • Déguster une moqueca, des acarajés et une cocada : noix de coco finement râpée, cuite dans du caramel ou du jus de canne
  • Visites les plages de la péninsule dont la plus célèbre : Taipu de fora
  • Se rafraichir avec une noix de coco sur la plage
  • Se baigner dans les lagons 
  • Louer un quad et plein d’autres activités sympa !

Autour de Salvador de Bahia

  • visiter le magnifique parc national de la Chapada Diamantina (sur plusieurs jours)
    l’ile d’Itaparica

Autour de Barra Grande

  • Visiter Boipeba, une île tout autant sauvage voire davantage ! Camamu Adventure s’y rend
  • Se rendre à Morro de São Paulo. Cette île est toutefois beaucoup plus touristique que Barra Grande et Boipeba (Camamu Adventure)
  • Voir l’île d’Itacaré
  • Faire le tour des îles environnantes de la baie de Camamu avec la compagnie Princesinha turismo

Se faire vacciner contre la fièvre jaune. Les moustiques sont très présents. Il existe même le moustique de plage. Il mord comme un vampire. Un conseil, protégez-vous bien car ça gratte beaucoup !

A Noter : Le vaccin de la fièvre jaune n’est pas obligatoire pour entrer sur le territoire Brésilien, mais je vous conseille fortement de le faire. Dans certains endroits, notamment à Ilha Grande, notre host Airbnb nous avait demandé si nous étions vaccinés, des cas mortels ayant été recensés. Mieux vaux être prudent !

Le vaccin coûte 70 euros, non remboursable. A Paris, il est dispensé à l’Institut Pasteur (sans RDV).

lectus Praesent ut risus. fringilla commodo sit ut justo Phasellus adipiscing efficitur.