bourg-en-lavaux-Clioandco-blog-voyage-lausanne-suisse-canton-de-vaud-Lavaux-balade.

Top 10 des différences France-Suisse

Au même titre que mon article sur les différences France-Brésil, voici un article sur les différences France-Suisse. C’est parti pour mon top 10 (loin d’être exhaustif…) des différences entre nos beaux pays !

 

LA SUISSE EST POLYGLOTTE

La Suisse est un pays à part entière. On y parle officiellement 4 langues (français, suisse-allemand, italien, romanche). En réalité, on y parle 3 langues car le romanche est seulement parlé dans le canton des Grisons par une minorité.

Comme le français est parlé dans une partie du pays, on pourrait penser que l’on va se comprendre à 100% mais il existe des différences d’expressions entre les 2 pays !

 

QUELQUES DIFFÉRENCES DE VOCABULAIRE

La Suisse Romande parle le français mais je vais vous donner quelques expressions typiquement suisses !
Le natel 👉 le téléphone portable.
La pâte 👉 l’éponge (les éponges plates et carrées multicolores).
Les chiffres 👉on dit septante, huitante (dans certains cantons dont le canton de Vaud) et nonante : 70, 80 et 90.
Le papier ménage 👉 le sopalin.
Le linge 👉 la serviette de bain.
La quittance 👉 le reçu/la facture d’une note d’un bar, restaurant.
La panosse :👉 la serpillière.
Le chni 👉 le désordre.
C’est bonnard 👉 c’est chouette !
Ça joue 👉 ça va ?
Le foehn 👉 le sèche-cheveux.
Le cornet :👉 le sac pour les courses alimentaires.
La fourre 👉 la housse, la chemise, la taie, l’étui.
Le duvet 👉 la housse de couette (grand sujet d’incompréhension entre mon copain et moi 😄).
Putzer 👉 nettoyer.
La moque 👉 la morve.
Le rampon :👉 la mâche (la salade).
Des becs 👉 des bisous (expression surtout utilisée par les grands-mère).
Sans autre 👉 sans souci.

 

L’IMPORTANCE DU TRI SÉLECTIF

En matière d’écologie, la Suisse est un exemple. La Confédération helvétique encourage ses citoyens à consommer responsable et local.

Comme je vis dans le Canton de Vaud, à Lausanne, je vais vous parler des actions mises en place par la commune et le canton. Ils accordent une grande importance au recyclage et au composte. On trie donc tous nos emballages : papier, cartons, plastique, et même les aliments qui vont dans leur bac à composte !

 

Le canton va même jusqu’à imposer des sacs poubelles spécifiques, à acheter au supermarché (10 sacs de 50L à 19,50 francs). Si on ne respecte pas cela, on peut être amendable. La police des poubelles existe bel et bien (non, non ce n’est pas une blague 😉). En Suisse Romande, seul le canton de Genève résiste à la taxe au sac !

Le canton de Vaud invite même les citoyens à pratiquer le « plogging ». Le concept : mêler le sport à l’écologie. Il n’est donc pas rare de voir des joggeurs avec un sac plastique à la main pour ramasser les déchets (mégots, papiers, plastiques…).

Enfin, la ville de Lausanne a récemment mis en place la RestoBox. Le principe ? Déguster son repas à domicile, au bureau ou en ville dans une vaisselle réutilisable. RestoBox propose un système de contenants réutilisables et consignés grâce au réseau de restaurants/take away proposant des ventes à emporter. Il est également possible d’apporter son contenant personnel. Pour plus d’info : c’est par ici !

 

BIENVENUE AU BAR !

En Suisse, en tout cas à Genève, on appelle une cannette, une pinte de bière !
Si vous voulez commander un « Ice-tea », il faudra demander un thé froid « pêche ou citron ».
Si vous voulez un café, ne soyez pas surpris qu’il soit accompagné de crème à café (15% de matière grasse) disposée dans une dosette à côté de la tasse. La crème vient adoucir votre café. Personnellement, j’adore tellement le lait, que je bois la dosette pure 😜

 

Enfin, la suisse a ses propres produits, comme par exemple le Rivella, une boisson pétillante à base de lactosérum (petit-lait) !

 

 

LES VOITURES…

En France, les voitures vous écrasent (spécial dédicace à Paris) tandis qu’en Suisse les voitures freinent à chaque fois que l’on est proche du passage piétons. Que dire de plus ?

 

& LES AUTOROUTES

En France le péage est omniprésent et cher. En Suisse, il est obligatoire d’acheter une vignette à l’année pour rouler sur les autoroutes (signalées par des panneaux verts). Depuis 1985 une redevance doit être payée pour utiliser les autoroutes et semi-autoroute. Si la police vous arrête et que vous ne l’avez pas, l’amende sera salée !

Si vous voulez traverser la Suisse par l’autoroute ou y aller pendant vos vacances, vous devrez donc acheter une vignette. Elle coûte 38 francs soit 35,7 €. Vous êtes ensuite libre de prendre toutes les autoroutes de Suisse sans rencontrer un seul péage. Pour voir les points de vente et pour plus d’informations, je vous invite à cliquer ici.

 

DE LA FONDUE… EN VEUX-TU, EN VOILA !

En France les rayons de supermarchés sont plutôt « normaux ». Il existe toutefois quelques particularités comme par exemple le rayon canistrelli en Corse 😉 (qui marche aussi pour toutes les spécialités des départements).
Mais que diriez-vous si je vous disais qu’en Suisse, il y a le rayon fondue ? 🤩

 

Il y a même des distributeurs de fondue dans la rue ! Des paquets de fondue produits par certains fromagers suisses accessibles 24h/24 pour un prix tout à fait raisonnable. On avait acheté un paquet de fondue 13 francs (500 g) et c’était délicieux !

 

 

LES ACTIONS DANS LES SUPERMARCHÉS & UN MODE DE CONSOMMATION ANCRÉ LOCAL !

La Suisse est un pays dans lequel il fait bon vivre de consommer local. Il n’est donc pas rare de retrouver chez Lidl des produits des artisans locaux – par exemple la Salsiccia Ticinese (la saucisse à rôtir du Tessin. Le Tessin est le canton où l’on parle italien). En France, ce concept se met de plus en plus en place.

En Suisse, il y a des actions (promotions) tout le temps au supermarché ! Beaucoup de produits qui arrivent à leur date de péremption sont, par exemple, en actions.

 

ENCHANTÉE, MONSIEUR LE CONCIERGE !

En France, on a aujourd’hui notre syndic de Copropriété qui s’occupe de la vie attenante à l’immeuble et qui va engager des personnes extérieures pour faire différentes tâches, comme par exemple l’entretien de l’immeuble.

En Suisse, chaque immeuble a encore son concierge ! Il s’occupe d’entretenir l’immeuble, et de faire les plannings pour les jours de lessives quand les appartements n’ont pas de sortie d’eau pour installer une machine à laver, par exemple.

 

NOUS Y VOILA… LE CONCEPT DE BUANDERIE COMMUNAUTAIRE !

En France, quand on n’a pas de sortie d’eau pour faire une machine, on est obligé de se rendre dans la laverie du coin et d’attendre sagement que la machine soit terminée. Cela concerne principalement les étudiants qui peuvent avoir des chambres de bonnes ou des studios non équipés d’une sortie d’eau.

En Suisse, c’est assez courant de ne pas avoir de machine à laver dans son appartement. Une buanderie communautaire est alors mise en place au sous-sol de l’immeuble. Des jours de lessive sont attribués à chacun et chaque locataire se doit de respecter les jours qui lui sont assignés.
Afin de pouvoir lancer la machine, on est équipé d’une « clé lessive », rechargeable !
Pour nous, c’est le mardi et j’ai malheureusement constaté qu’un locataire n’avait pas respecté ceci… à mon plus grand désarroi 😮 !

Pour finir, je tenais à vous dire que la Suisse est très cosmopolite. Il y a de grandes communautés portugaises, italiennes et des Balkans. Du coup, on se régale à manger portugais, en Suisse, et pour des prix vraiment attractifs ! 😋

 

4 Comments
    1. Bonjour Carole,

      Merci pour votre message sur les différences Suisse/France 🙂
      Alors, la Suisse et Lausanne sont très ancrée dans des démarches de développement durable, aussi du locavorisme et je pense qu’il est facile de consommer végétarien à Lausanne. Je n’ai pas testé les restaurants végétariens mais j’ai retrouvé des plats sains et locaux dans beaucoup de restaurants !

      Voici un article du blog de l’office de tourisme de Lausanne qui pourra sûrement vous être utile :
      https://www.lausanne-tourisme.ch/fr/the-lausanner/articles/manger-vegan-et-vegetarien-lausanne-facile/

      Belle journée !

Leave a Reply

Your email address will not be published.