BIENVENUE SUR LES ILES SANGUINAIRES !

Hello les voyageurs ! Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler des îles Sanguinaires, l’un des spots incontournables de Corse si vous avez décidé de visiter Ajaccio.

On peut visiter à pied la presqu’île de la Parata et sa tour génoise mais pour accéder aux îles Sanguinaires et notamment à Mezzu Mare, la grande île, le bateau est de rigueur !  Retour sur l’histoire de ces îles et ma balade en mer avec la très sympathique compagnie Via Sanguinari.

 

 

LES ILES SANGUINAIRES : C’EST MIEUX DEPUIS UN BATEAU !

On peut voir l’archipel des îles Sanguinaires depuis la terre ferme mais j’avais envie de tenter l’expérience différemment : de les voir depuis le bateau et accoster sur la grande île, Mezzu Mare, qui offre plusieurs possibilités d’activités comme les balades, baignades, pique-niques, snorkeling dans le respect de la faune et de la flore bien entendu !

Malheureusement, le jour de notre promenade en mer il y avait trop de houle, donc on n’a pu y accoster…

 

La compagnie propose une promenade en mer avec des bateaux hybrides qui dure 1 heure si on ne fait pas d’arrêt sur Mezzu Mare. Pour 18€ (9€ pour les enfants) vous pouvez donc  profiter de la balade d’avril à octobre et de leurs explications très intéressantes sur les îles une fois embarqué ! Et si vous êtes plusieurs, vous pouvez bénéficier d’offres groupées avec 5 à 20% de réduction sur les excursions.

Petit conseil : je vous invite à vous placer à l’avant du bateau à droite pour avoir la plus belle vue 😉

 

 

LES ILES SANGUINAIRES : ET SI ON EN APPRENAIT UN PEU PLUS ?

La promenade en mer est très très instructive ! J’ai beaucoup aimé, d’autant plus qu’ils faisaient des blagues sympas à bord. Ainsi je tenais à vous en dire un peu plus, sans tout vous dévoiler…

L’archipel des Sanguinaires se compose de quatre îlots à l’entrée du golfe d’Ajaccio. Outre les explications sur la faune et la flore, on a les fameuses hypothèses (sur lesquelles les historiens ne s’accordent pas) sur l’origine du nom des Sanguinaires. 4 hypothèses principales :

  1. La couleur de la roche lors des couchers de soleil flamboyants qui rappelleraient le sang. C’est une jolie explication mais plutôt touristique, à réfuter 😉
  2. Les îles forment la frontière entre les golfes d’Ajaccio et de Sagone. Un géographe a désigné l’archipel sous le nom « Sagonares insulae », les îles qui annoncent Sagone
  3. A l’automne, les fleurs prendraient une couleur sanguine. Tout comme le soleil couchant cette hypothèse n’est pas vraiment validée
  4. Les pécheurs de corail revenaient d’Afrique du nord autrefois et faisaient relâche aux îles Sanguinaires. Ils étaient surnommés « i Sanguinari » : les gens au sang noir

 

Puis la compagnie revient sur les 4 « bâtiments » qui sont édifiés sur l’île :

  • Un lazaret aujourd’hui en ruines, destiné aux pêcheurs de corail revenant d’Afrique. C’était à l’origine un établissement de mise en quarantaine des passagers, équipages et marchandises en provenance de ports où sévissait la peste. Il a été mis en fonction 9 ans, de 1807 à 1847. Un concierge, un infirmier, un chirurgien et un inspecteur surveillaient les marins pendant quarante jours pour s’assurer qu’ils ne transmettraient pas de maladies contagieuses (peste, choléra ou les fièvres de Malte)
  • Un sémaphore, qui constituait un point d’observation sur le trafic maritime à l’entrée du golfe d’Ajaccio puis un équipement de transmission d’informations aux navires
  • Un phare automatisé en 1985, sur lequel se rendit Alphonse Daudet. Il séjourna sur l’île et écrit plusieurs nouvelles qui constituent les Lettres de mon moulin dont « le phare des Sanguinaires »
  • La tour génoise de Castelluciu

 

Par ailleurs, les marins nous rappelle l’importance de l’écologie et de préserver son environnement lors de la balade, en sachant que 600.000 tonnes de déchets plastiques sont déversés chaque année en Méditerranée. En été avec le tourisme, on observe d’ailleurs une augmentation de 40% avec notamment des déchets qu’on ne voit pas (ex: les phtalates présent dans les vernis et cosmétiques).

 

 

 

LES ILES SANGUINAIRES : PRENDRE L’APÉRO AU COUCHER DE SOLEIL SUR UN BATEAU

Et oui ! Via Sanguinari propose aussi des apéros couchers de soleil tous les mercredis ! J’aurais adoré tenter l’expérience mais je serai sur Paris…

Mais comment se passe la balade ? Pendant 1h30 vous pouvez déguster du vin, de la charcuterie, des fromages locaux sur fond de chants corses ! Sympa, non ?

En plus des apéros la compagnie propose aussi des promenades en mer pour voir les calanches autour d’une approche éco-touristique. Vous découvrez ainsi la Réserve Naturelle de Scandola et les grottes du Capo Rosso. Et pour déjeuner soit c’est le restaurant soit un pique-nique sauvage sur la splendide presqu’île de Girolata !

No Comments Yet

Laissez votre commentaire :)

consequat. id Praesent at risus. eleifend