.

TRAVAILLER EN IRLANDE, C’EST COMMENT ?

En automne 2014, j’ai découvert l’Irlande, celle belle île verte aussi sauvage que chaleureuse. J’y suis retournée 2 fois en 2015 et là j’ai eu le déclic pour aller y travailler. Après un appel téléphonique d’un cabinet de recrutement, je suis partie ni une ni deux chez Uber au service clients à Limerick en 2017. A travers ce guide, je vous livre les clés pour s’expatrier en Irlande.

 

S’EXPATRIER EN IRLANDE : TROUVER UN TRAVAIL

Il est assez facile de trouver du travail quand on est français. Beaucoup d’entreprises sont installées sur cette île car elle est considérée comme un paradis fiscal. Choisir entre un taux d’imposition à 33% ou 12.5%, les entreprises font vite le choix. Ainsi, de la multinationale à la StartUp, vous pouvez tout à fait trouver votre bonheur.

 

Une grande partie des services clients sont basés en Irlande, c’est idéal pour pouvoir décrocher un job quand on ne parle pas un excellent niveau d’anglais. 

    • Une majorité d’entreprises est située à Dublin, capitale dynamique et première ville du pays. Ma ville préférée en tout point. C’est une capitale à taille humaine et dotée d’un aéroport international, pratique quand on aime vadrouiller !
    •  La deuxième place économique du pays est située dans le sud, dans la jolie petite ville de Cork. Vous avez notamment  des multinationales  comme Airbnb (une antenne à Cork sous-traitée par Voxpro – le siège étant à Dublin) ou encore Amazon, Apple, qui recherche très souvent.
    •  La troisième place économique du pays se situe à Limerick avec quelques entreprises : Viagogo, Glass Lewis et Uber, l’entreprise pour laquelle j’ai travaillé. Aujourdh’ui, en 2019, le service client a été délocalisé au Portugal à Lisbonne.

 

 😈 Besoin d’aide ? Pour déposer vos CV et rechercher des jobs, plusieurs site phares : CarreertrotterApproach PeopleVoxPro, Jobs.ie ou encore Indeed…

 

 

S’EXPATRIER EN IRLANDE : COMMENT SE PASSE LE TRAVAIL

Je vous décrirai mon expérience chez Uber, mais sachez que pour toutes les entreprises que j’ai cité, le fonctionnement reste semblable, excepté le fait que certaines entreprises sont plus cool que d’autres et offrent de meilleurs avantages.

Très souvent pour vous attirer, ils proposent des « relocation package » pour aider à l’installation. Chez Uber j’avais eu le remboursement de mon vol ainsi que de l’argent pour trouver un appartement. Chez Apple, ils paient aussi le billet et vous proposent de vous loger pendant 2 semaines gratuites dans des appartements spécifiques.

J’ai été embauchée pour 6 mois, mais en réalité le contrat de 6 mois équivaut à une période d’essai. La plupart ont renouvelé avec un CDI. Je travaillais 4 jours par semaines, 10 heures par jour avec une pause déjeuner de 1h non payée et 2 pauses de 15 minutes. On avait les repas gratuits, des snacks et des boissons chaudes et froides à disposition toute la journée. Et aussi un ping pong ! Une entreprise un peu licorne en soi…

 

 

En tant que « customer support representative » on répondait aux demandes des chauffeurs Uber et Ubereats. Soit par email, soit par téléphone, soit par chat (cela dépendait des jours, selon notre assignation). Nous avions des statistiques à respecter. Toutefois, travailler chez Uber à Limerick était vraiment très cool donc il n’y avait aucune pression… Chez Apple ou Ebay c’est déjà moins fun !
On pouvait également participer à des projets de groupe plutôt sympas mettant en avant nos compétences, l’entreprise suivant constamment le mouvement. Des conseillers étaient aussi récompensés et choisis pour participer à l’ouverture de nouveaux services Uber dans d’autres villes avec l’équipe Parisienne des opérations.

 

 

S’EXPATRIER EN IRLANDE : LA PAIE ET LES CONGÉS

Au niveau de la paie j’étais touchais environ 2000 € net soit environ 2300 € brut. Pas besoin de vous faire un schéma pour vous dire que la fiscalité est plus avantageux en Irlande qu’en France.

Chaque année, avec le formulaire P45 que l’employeur remet, on peut demander à faire un retour de taxe et généralement on récupère pas mal d’argent ! Ce document reprend l’ensemble de l’impôt sur le revenu que l’on a payé depuis le début de l’année fiscale en cours. On y a accès via notre espace de gestion dédié, qui s’ouvre avec notre PPS (je vous en parle plus bas).

 

En Irlande on accumule 1.5 jours de congés payées chaque mois et il est possible de les prendre en avance. Par contre, si on est malade, c’est comme aux USA on n’est pas payé ! Il existe donc des assurances alternatives. On a aussi une mutuelle bien sûr qui rembourse à une bonne hauteur pas mal de soins !

 

 

S’EXPATRIER EN IRLANDE : QUELLE DÉMARCHES ADMINISTRATIVES ?

Ce qui est cool, c’est incontestablement le fait que la République d’Irlande fasse partie de l’Europe. Citoyens européens cette île est pour vous !

Pour ouvrir un compte en banque, c’est très simple car il suffit de justifier d’une adresse ainsi que d’avoir la lettre ou le contrat de l’employeur, pièce d’identité bien sûr, et tout est bon. Pour ma part, je m’étais inscrite à la Banque of Ireland et j’ai toujours mon compte irlandais car il n’y a aucune tenue de frais de compte. Mon salaire à l’époque arrivait sur ce denier.

Pour avoir une ligne téléphonique irlandaise c’est encore plus simple, surtout si vous avez un téléphone débloqué. J’ai choisi Three comme opérateur téléphonique avec l’achat cash d’un téléphone (aucun papier nécessaire) et de la puce. Je payais 20€ par mois (la carte est rechargeable depuis chez vous). Vous avez les SMS, appels et surtout Internet illimité ! C’est trop génial pas besoin de Wifi quand on regarde des séries (surtout qu’il n’est pas donné > 50 euro par mois).

 

Mais, le plus important reste le Personal Public Service Number (PPS number) qui est destiné à pouvoir accéder aux prestations sociales en Irlande et aux services publics. Il est également très important pour l’entreprise car sans ce PPS number vous serez taxés à hauteur de 40% sur votre salaire. Après pas de panique puisque quand vous l’avez, l’argent prélevé est rendu sur vos prochains salaires (je vais être riche à Noël je sens… 😉 ).

Pour l’obtenir ? Se rendre au département de protection social de son comté : http://www.welfare.ie/en/Pages/Personal-Public-Service-Number-How-to-Apply.aspx

Et pour ce qui est de la sécurité sociale, vous pouvez demander votre carte européenne.

 

 

S’EXPATRIER EN IRLANDE : COMMENT TROUVER UN TOIT ?

Trouver un travail est chose « assez facile », cependant pour se loger c’est un peu la croix et la bannière. A Dublin, les prix s’envolent tandis qu’à Limerick c’est un peu pénible pour trouver un appartement car il y a beaucoup d’étudiants et avec le développement de la ville, les appartements sont pris d’assaut. 

Quant aux appartements Irlandais, ils ne sont pas fantastiques (la plupart ont des problèmes d’isolation et le chauffage coûte relativement cher). Le mieux reste un immeuble neuf mais encore faut-il le trouver et avoir la paie qui suit, surtout a Dublin. Une belle solution reste la collocation.

 

Si ce joli toit vous plait, mon article sur le Ring of Kerry est par ici ! 😉 

 

Au sujet des démarches administratives, il suffit de donner une caution équivalent à 1 mois de loyer et la lettre de l’employeur. Je recommande de passer par une agence car

    • pas de frais d’agence
    • aucun montant de salaire minimum demandé au sujet de notre salaire
    • nul besoin de garant

 

Les contrats de location sont le plus souvent établis par année (quelques contrats de 3 mois, 6 mois mais cela reste rare excepté dans les grandes villes), soit à la semaine. Le paiement du loyer se fait tous les mois. Ce qui est top par rapport à la France c’est que l’on peut payer en cash auprès de l’agence immobilière. 

Pour rechercher un appartement, le mieux est de se présenter à l’agence ou bien de l’appeler elle ou le propriétaire qui référencent l’annonce sur le très célèbre site http://www.daft.ie/ (il existe même l’application mobile).

 

Voilà, j’espère que cet article/expérience vous sera utile si vous décidez de vous expatrier chez nos amis les Irlandais. Si vous étiez simplement curieux de connaître un peu le régime irlandais, alors j’espère avoir été assez précise. Si vous avez des question, n’hésitez surtout pas à me contacter, je me ferai un plaisir de vous répondre 🙂

 

 

 

No Comments Yet

Laissez votre commentaire :)

commodo ante. efficitur. dictum sit Praesent odio suscipit venenatis consequat. id