Brésil : 3 jours à Ouro Preto

On monte, on descend et on y admire ses nombreuses églises ! On a passé 3 jours à Ouro Preto (« Or noir » en français), petite ville à l’allure coloniale, située sur la « route de l’or » dans l’Etat de Minas Gerais, au Brésil.

La ville a été fondée au XVIII par les « Bandeirantes », chercheurs d’or, qui, à l’époque y exploitaient les mines. Or et pierres précieuses, une fois extraits, étaient acheminés jusqu’au port de Paraty et envoyés vers l’ancien monde.

Si vous prévoyez d’y aller pendant votre séjour, 3 jours sont suffisants pour visiter la ville. Le meilleur combo étant de faire ville + rando ! Petite surprise pour nous : pendant notre visite en plein weekend de Pâques, nous avons eu la chance d’assister à la Procession, qui est très impressionnante puisque le Brésil compte le plus de catholiques au monde.

Jour 1

Dès notre arrivée, on a flâné dans les jolies petites ruelles colorées à l’architecture coloniale. Pour visiter une petite ville, je pense que l’idéal est de faire aux grés de ses envies. On fini toujours par trouver des endroits sympas ! Vous me suivez sur ce point ?

On est tombé sur un charmant café boutique, Villa Kao, situé dans une petite ruelle près de la rue principale.

Si vous êtes à la recherche d’une ambiance sympa, foncez-y ! On bu des Caipirinhas tout en écoutant de la musique live, de la bière artisanale et mangé du guacamole et un pâté à base de fromage et d’olives. Un délice ! Le bar à une déco Européenne soignée et fraiche.

Les plats du bar
La déco extérieure

On a ensuite décidé d’aller manger un Feijão Tropeiro dans le restaurant Bené da Flauta. (Malheureusement, le plat n’est disponible que le midi).
Les serveurs sont très sympas et le service est impeccable. Je vous conseille de vous installer à l’étage, vous aurez une belle vue sur la ville ou la vallée.

Mais qu’est ce que le Feijão Tropeiro ? C’est un plat typique de la région. Il est composé de riz, de morceaux de porc, de lard, d’oeuf et de haricots. Très bourratif et bourré de protéines, ce plat était à l’origine destiné aux miniers !
Vous pouvez en trouver dans la plupart des restaurants (Casa do Ouvidor, par exemple, si vous cherchez un restaurant typique dans lequel manger).

Jour 2

Samedi de l’Hallelujah, qui marque la fin du Carême. On a degusté des Pão de queijo. Ce sont des pains faits à base de fromage dont les brésiliens raffolent et dont la recette est originaire de l’Etat de Minas Geras.
Où ? Au café Dirceu, dans l’arrière salle, avec vue sur une des belles églises de la ville.

 

Ensuite, on a assisté à l’Ourobier : le festival international de bières artisanales : groupes de rock, bières et foodtrucks étaient à l’honneur. Là, on a pu manger le Feijão tropeiro !

Place aux artistes de rue le soir. A partir de 20h et jusqu’au petit matin, les habitants ont commencé à préparer la Procession. A l’aide de copeaux de bois, ils dessinent des dessins religieux sur le sol, chemin que le cortège emprunte le dimanche de Pâques.

C’est magifique, j’ai adoré ! Dans une ambiance bon enfant, les habitants, les grands et les petits, s’en donnent à coeur joie pour cette activité. D’ailleurs, on ne savait pas mais, tout le monde peut mettre la main à la pâte et dessiner sur le sol !

 

Voici les photographies de la nuit du 1er avril :

Voici les photographies du dimanche de Pâques

On a pu assister à la procession, véritable moment religieux. Le cortège est impressionnant. Il traverse la ville en 45 minutes en suivant le chemin dessiné la veille par les habitants. C’est vraiment mignon car tous les enfants sont déguisés en anges.
Il y a plus d’une dizaine d’églises dans la ville. Selon les années et à tour de rôle elles sont les « meneuses » de cette marche.

Jour 3

L’Après-midi, on est allés au Parc Dos Andorinhas pour se baigner dans les cachoeiras (cascades en Portugais). Depuis la ville, on peut s’y rendre à pied, mais attention ça grimpe… beaucoup ! On met environ 1h15 pour arriver. Ensuite on peut souffler et admirer ce beau paysage.

Arrivés au parc, vous pouvez contempler la vue depuis plusieurs spots. Les chemins qui mènent aux différentes cascades sont indiqués. Vous n’avez qu’à suivre les flèches.

Pour aller aux cascades de Véu da Noiva et Dos Pelados, il faudra quand même faire un peu de sport puisque les chemins nous mènent tout droit dans la vallée en contrebas.

Pour la cascade Dos Andorinhas, il faudra être aventurier !
Il y a une petite échelle pour pouvoir descendre et admirer cette cascade qui se situe sous les roches ! Prenez votre courage à deux mains, ça vaut le detour et en plus il n’y a que 6 marches à descendre 😉

L’entrée de la cascade
A l’intérieur !

Le tour d’horizon se termine. Si vous vous rendez au Brésil, Ouro Petro vaut la peine d’être vue. J’ai beaucoup aimé me balader dans cette petite ville remplie d’histoire ainsi que visiter les alentours et profiter d’une nature luxuriante ! De plus, si vous êtes amateurs de bons plats, sâchez que l’Etat de Minas Gerais est celui de la gastronomie Brésilienne.

Depuis Rio, c’est environ 7 heures de bus. Le prix est d’environ x reais par personne.
Depuis Belo Horizonte, c’est environ 2 heures de bus. Le prix est d’environ 20 reais par personne.
Pour regarder les horaires et réserver les billets, je vous conseille d’aller voir ces sites CheckMyBus ou BuscaOnibus.
Attention ! Si vous prenez les billets en ligne, n’oubliez pas de les changer pour des tickets papiers à la gare routière auprès de l’opérateur. (les billets en ligne sont un peu plus cher mais au moins votre place est assurée).

Petit conseil : Le mieux reste de louer une voiture, surtout si vous voulez faire les villes voisines. Sinon c’est un peu le parcours du combattant !

Une ligne de train devrait être remise en état milieu 2018, pour faire la route de l’or. C’est une idée géniale. A voir car il y a des fois un monde entre ce que le gouvernement dit et fait !

  • Admirer les églises dont celle de São Francisco De Assis. D’ailleurs, la ville en possède une dizaine !
  • La visite des mines pour 80 reais
  • Pour les amoureux des rando : le parc Estadual do Itacolomi et sa radonnée de 7km. Au sommet du pic Itacolomi (1700 mètres), on a une vue sur tout Ouro Preto ainsi que les villes alentours dont Marianna.
  • Les cachoeiras dans le parc naturel Das Andorihas
  • Les musées, dont celui de Minéralogie
  • Visiter Mariana, la ville voisine : vous pouvez vous y rendre par train
  • Visiter Tiradentes. Le bus stop à São Joao del Rei et pour vous y rendre vous devez soit prendre le bus, le taxi ou le train. Il ne fonctionne que les weekends mais c’est l’alternative la plus sympa.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

  Souscrire aux commentaires  
Me notifier des
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com